Circular Flow

On the Economy of Inequality

Gegenwart / 07.12.2019–26.04.2020 / Commissaire : Søren Grammel

Avec des œuvres de:

Ursula Biemann

Wang Bing

Bureau d'Études

Alice Creischer

Simon Denny

Ulrike Grossarth

Jan Peter Hammer

Fred Lonidier

Richard Mosse

Marion von Osten

Lisa Rave

Claus Richter

Cameron Rowland

Andreas Siekmann

«To the extent that transnational capital is no longer centered in a single metropol, as industrial capital in the 1840s was (...), there is no longer ‘a city’ at the center of the system, but rather a fluctuating web of connections between metropolitan regions and exploitable peripheries.» – Allan Sekula, Fish Story (1995)

Que signifie pour notre existence individuelle et collective l’économisation progressive de tous les domaines de la vie ? Quelles conséquences éthiques, sociales et de politique globale engendre-t-elle ? Dans quelle mesure la subjectivité est devenue elle-même une donne économique ? L’exposition thématique au Kunstmuseum Basel | Gegenwart propose d’explorer ces questions.

En toile de fond de l’exposition, l’impératif de compétitivité internationale, conséquence d’un capitalisme mondial contraint, qui dicte désormais partout les conditions de travail et de production, pour les entreprises comme pour les États. La présentation propose en outre d’envisager l’économie comme un système marquant notre conception de la réalité et la manière dont nous communiquons, et générant continuellement ses propres images et formes d’expression.

L’exposition souhaite opposer d’autres types de graphiques aux diagrammes et modèles qui constituent l’angle sous lequel l’économie regarde le monde. Ces graphiques reflètent les principes de l’économie, notamment par la compression ou la distanciation esthétique. Diverses interrelations s’y font jour et affectent, parallèlement aux chaînes de valeur mondiales, la circulation des marchandises, des personnes, des modes de vie, des services et des formes culturelles entre différents systèmes politiques, géographies et histoires. L’exposition montre quels sont les modèles alternatifs proposés par les artistes.



L’EXPOSITION EST SOUTENUE PAR :

  • Fonds für künstlerische Aktivitäten im Museum für Gegenwartskunst der Emmanuel Hoffmann-Stiftung und der Christoph Merian Stiftung
  • Stiftung für das Kunstmuseum Basel