Füssli

Drame et théâtre

Neubau / 20.10.2018–10.02.2019 / Commissaire : Dr Eva Reifert



Billet en ligne

Vous pouvez acheter votre billet d’entrée en ligne.





Treize ans après la dernière exposition suisse au Kunsthaus Zürich, le Kunstmuseum Basel consacre une grande exposition monographique à Johann Heinrich Füssli, peintre zurichois qui rencontra un succès considérable dans les villes de Rome et de Londres. Füssli comptait parmi les artistes novateurs les plus ingénieux et marginaux de la fin du XVIIIe siècle. À la croisée du classicisme et du mouvement « Sturm und Drang », son art est un témoignage éloquent de l’antagonisme des paradigmes artistiques en écho aux Lumières.

Sous l’angle du drame et du théâtre, l’exposition se propose d’explorer un élément central de l’identité artistique de Füssli, au-delà de sa posture habituelle de peintre du romantisme noir et du « Gothic Horror ». Dans la quasi-totalité de ses œuvres, l’artiste érudit s’empare de motifs littéraires empruntés à la mythologie antique, au Paradis perdu de John Milton ou à la légende des Nibelungen redécouverte peu auparavant. À partir de 1779, année de son retour à Londres après un séjour à Rome, des motifs provenant de drames shakespeariens deviennent également un thème à part entière de son art, comme en témoigne notamment sa participation à la Shakespeare Gallery fondée par John Boydell.

Dans le contexte de l’exposition, Drame et théâtre se réfère aux thèmes choisis par Füssli parmi des œuvres littéraires et scéniques, mais également à ses compositions dynamiques, à ses constellations de personnages et aux moyens qu’il emploie fréquemment pour « théâtraliser » la mise en scène.

À l’égal de l’art de Füssli, l’exposition Drame et théâtre se veut particulièrement accessible. Les sept tableaux du peintre provenant des fonds de la collection publique bâloise seront accompagnés d’autres œuvres grâce au soutien généreux du Kunsthaus Zürich et de musées et collections particulières du monde entier. Thom Luz, régisseur au Theater Basel, proposera en outre une réflexion sur le théâtre contemporain et tentera de réunir les univers de la littérature, du théâtre et de l’art dans l’espace d’exposition. L'installation est réalisée en collaboration avec l’artiste vidéo Jonas Alsleben.

L’exposition est soutenue par :

  • Sulger Stiftung
  • Berta Hess-Cohn Stiftung
  • Isaac Dreyfus-Bernheim Stiftung
  • Stiftung für das Kunstmuseum Basel