Carl Burckhardt

Esprit antique – forme moderne

Hauptbau / 30.11.2018–31.03.2019 / Commissaire : Claudia Blank



Billet en ligne

Vous pouvez acheter votre billet d’entrée en ligne.





Cet été, le Museo Vincenzo Vela à Ligornetto a consacré une exposition rétrospective à l’œuvre de Carl Burckhardt, artiste bâlois disparu prématurément (1878-1923). À présent, le Kunstmuseum Basel accueille l’exposition dans une forme légèrement plus circonscrite et axée sur le lien avec la ville de Bâle où Burckhardt fut actif. L’exposition Carl Burckhardt. Esprit antique – forme moderne met en évidence des œuvres de l’artiste qui jalonnent l’itinéraire quotidien des Bâlois, raconte l’histoire de leur création et rend hommage à sa contribution au développement de la sculpture figurative moderne.

Les œuvres de Burckhardt occupent une place importante dans la physionomie de Bâle : l’Amazone sur la tête du pont Moyen, les groupes de personnages Rhin et Wiese devant la gare badoise, Saint Georges en haut de l’escalier surplombant la vieille ville devant le lycée Leonhard. Néanmoins, l’auteur de ces sculptures est presque tombé dans l’oubli – la dernière grande exposition consacrée à l’œuvre de Burckhardt fut organisée en 1978 à la Kunsthalle Basel à l’occasion du centenaire de sa naissance.

L’exposition présentée au rez-de-chaussée du Hauptbau donne à voir l’abondante collection du Kunstmuseum Basel dans les domaines de la sculpture et des arts graphiques. Dix œuvres plastiques et plusieurs travaux sur papier sont présentés aux côtés de prêts en provenance du Kunsthaus Zürich, de l’Antikenmuseum Basel, du Museo Vincenzo Vela à Ligornetto et de collections particulières, ainsi que de documents provenant de la succession de l’artiste aux archives nationales de la ville de Bâle.

L’œuvre de Burckhardt se situe entre un classicisme fortement marqué par l’idéal antique et un langage formel tout à fait singulier. L’artiste s’appuie souvent sur les motifs classiques pour mettre au point de nouvelles solutions formelles réduites, comme en témoignent l’Amazone et les divinités fluviales des sculptures de la fontaine Rhin et Wiese. Ceci est également mis en lumière grâce à la présence dans l’exposition de modèles en plâtre et de deuxièmes fontes des œuvres situées dans l’espace public. Parallèlement à l’évolution artistique, les étapes majeures dans le parcours biographique de Burckhardt sont également évoquées : sa formation de peintre à Munich, son voyage en Italie en compagnie de l’artiste bâlois Heinrich Altherr puis son séjour de plusieurs années dans la ville éternelle, son retour à Bâle et enfin son installation à Ligornetto dans le Tessin, au sud de la Suisse.

L’exposition est accompagnée du catalogue Carl Burckhardt. 1878–1923 sous la direction de Gianna Mina et Tomas Lochman publié aux éditions Christoph Merian Verlag.

L’exposition est soutenue par :

  • Stiftung für das Kunstmuseum Basel