Prix culturel Manor 2016 – Johannes Willi

Free Willi 2 – Freiheit in Gefahr

Gegenwart / 26 nov. 2016–17 avr. 2017 / Commissaires : Philipp Selzer, Eva Falge



Billet en ligne

Vous pouvez acheter votre billet d’entrée en ligne.





Publication sur l’exposition

Johannes Willi: Free Willi 2 – Freiheit in Gefahr
Hrsg. vom Kunstmuseum Basel / Redaktion: Eveline Wüthrich, Johannes Willi / Mit Texten von Eva Falge, Philipp Selzer, Johannes Willi, Ingela Ihrman, Deng Dafei, Shuang Li, Li Ming, Wu Junyong, anothermountainman, Ignazio Mortellaro, Beatriz Santiago Muñoz, Dino Real, Guillermo Rodriguez / 336 S., zahlr. farb. Abb.



Né en 1983 à Bâle, Johannes Willi est un artiste conceptuel. Willi a étudié à la Haute École d’art de Zurich (ZHdK) et à la Hochschule für Gestaltung de Bâle. Cofondateur du Hinterhof Offspace de Bâle, il crée en 2012 la foire du livre de Bâle I Never Read qu’il dirige encore aujourd’hui. Willi est aussi membre du collectif Juice & Rispetta aux côtés des artistes Olivier Rossel et Marcel Freymond.

La démarche artistique de Johannes Willi peut être perçue comme une forme de «dilettantisme professionnel» : l’artiste utilise certaines pratiques artistiques et artisanales qu’il imite sans en avoir la maîtrise. Le déroulement et l’issue de cette démarche constituent une expérimentation au cours de laquelle l’échec est perçu comme une réinterprétation et une extension de l’objet imité. La représentation de la Symphonie n°5 de Beethoven, dans le cadre du Festival de Lucerne / Musée de Lucerne « Soundzz.z.zzz…z » en 2015, permet d’illustrer cette approche. Willi a doté les musiciens de la Lucerne Festival Academy d’instruments fabriqués par ses soins à l’aide de matériaux de bricolage en suivant les conseils d’articles publiés sur Wikipédia. Lors de la représentation, l’orchestre et le public se sont prêtés à une véritable expérimentation : en raison de son caractère inattendu, cette expérience sonore ressemblait davantage à la prestation d’un groupe de percussions ou aux répétitions d’une école de musique qu’à la célèbre mélodie de Beethoven.

Willi mise également sur le principe du networking : il crée en permanence des plateformes, puis charge d’autres acteurs de les animer. Les synergies produites par ces collaborations entre artistes, auteurs et musiciens constituent le fondement de son travail. L’installation Free Willi, présentée en 2015 à la Kunsthalle Basel lors de la Regionale 16, constitue un exemple de cette démarche. Dans le cadre de cette installation, Willi a invité des ami.e.s artistes à apporter leur contribution personnelle au mot-clé « Free ». En confiant l’accrochage à des étudiants en art, Willi s’est ainsi libéré de la contrainte créative. À travers Free Willi 2 – Freiheit in Gefahr, l’artiste, lauréat du Prix culturel Manor 2016 de Bâle, a réalisé un projet d’envergure internationale. Présenté au Kunstmuseum Basel | Gegenwart sous la forme d’une installation qui s’intègre parfaitement au lieu, ce nouveau projet soulève des questions sur l’écriture propre à un artiste et sur le concept d’art profondément occidental.

L’exposition est soutenue par :

Manor

Stiftung für das Kunstmuseum Basel




Billet en ligne

Vous pouvez acheter votre billet d’entrée en ligne.





Publication sur l’exposition

Johannes Willi: Free Willi 2 – Freiheit in Gefahr
Hrsg. vom Kunstmuseum Basel / Redaktion: Eveline Wüthrich, Johannes Willi / Mit Texten von Eva Falge, Philipp Selzer, Johannes Willi, Ingela Ihrman, Deng Dafei, Shuang Li, Li Ming, Wu Junyong, anothermountainman, Ignazio Mortellaro, Beatriz Santiago Muñoz, Dino Real, Guillermo Rodriguez / 336 S., zahlr. farb. Abb.