Qu’est-ce que la provenance ?

La provenance (du latin provenire = venir en avant, voir le jour) donne l’origine d’un individu ou d’une chose. Dans le champ de l’art, la provenance désigne le parcours d’un bien culturel : elle en indique les détenteurs et les propriétaires avérés ainsi que tout changement de propriété. Retracer au mieux la provenance d’un objet d’art revêt autant d’importance que la précision de sa datation et de son attribution.

Code de déontologie de l’ICOM et les accords de Washington

Conformément au Code de déontologie de l’ICOM, la collection publique bâloise (Öffentliche Kunstsammlung Basel), en lien avec la commission artistique consultative, considère que les mesures en faveur d’une gestion honnête et transparente de l’histoire des collections du musée relèvent d’un devoir moral et d’une exigence scientifique. En outre, elle s’est engagée à respecter les accords de Washington adoptés par 44 États en 1998. L’adoption des principes de la Conférence de Washington suppose une participation active et attentive à l’identification d’œuvres spoliées par les nazis et de ventes forcées réalisées sous la pression du régime national-socialiste en Allemagne et dans les territoires occupés par l’Allemagne.

Département recherche de provenance

Depuis 2019, le Kunstmuseum Basel met en place, avec le soutien de la Fondation Ernst-Göhner, un département de recherche de provenance chargé de reconstituer l’origine des œuvres de la collection. La mission prioritaire de ce département consiste à faire la lumière sur l’historique des œuvres d’art appartenant à la collection publique bâloise réalisées avant 1945 et entrées dans la collection après 1933. Par ailleurs, le traitement des demandes externes portant sur la collection constitue une mission importante du département, notamment dans le contexte de prêts d’œuvres à l’international lors de l’organisation d’expositions. Le département participe en outre activement à la remise en état des archives du musée. Enfin, la coopération inter-départements au sein du Kunstmuseum ainsi que les échanges avec des chercheurs de provenance en Suisse et à l’étranger, notamment dans le cadre de l’Association Suisse de Récherche en Provenance et de lArbeitskreis Provenienzforschung e.V. international, revêtent également de l’importance.

Stratégie

Le Kunstmuseum Basel a adopté en 2022 une stratégie pour la recherche de provenance. Celle-ci définit la procédure générale, les normes de contrôle et la qualité de la recherche scientifique sur les objets. Conformément aux exigences, entre autres, de la Fédération suisse des communautés israélites (FSCI), l'établissement reconnaît non seulement l'art spolié par les nazis (biens culturels volés dans la sphère d'influence des nazis, respectivement vendus sous la contrainte ou à des prix injustes), mais aussi les "Fluchtgut" (ventes par des émigrés d'œuvres d'art dans des pays tiers supposés sûrs, en dehors de la sphère d'influence des nazis) comme pertes patrimoniales liées aux persécutions nazies. En cas de revendications justifiées, le musée s'engage à rechercher des "solutions justes et équitables" conformément aux Principes de Washington. Outre les restitutions et les indemnisations, celles-ci peuvent être trouvées dans des expositions, des publications ou des inscriptions particulières sur les objets, qui rendent hommage aux anciens propriétaires.

Stratégie pour la recherche de provenance au Kunstmuseum Basel

Projets en cours

(-> vers les projets)

• Provenance des acquisitions des années 1963 à 1980 (peintures et sculptures). Recherche – Documentation – Publication (2021-2022)

• Gravures avec date d'entrée 1933-1942 dans le Kupferstichkabinett du Kunstmuseum Basel : Projet de recherche, de documentation et de publication des provenances (2021-2022)

Projets terminés et accords

• Accord avec la fondation von Portheim, Heidelberg
(-> vers l’accord

• Provenance des acquisitions des années 1946 à 1962 (peintures et sculptures). Recherche – Documentation – Publication (2019-2020)

• Dessins entrés dans les années 1933-1945 au Kupferstichkabinett de la collection publique bâloise. Projet portant sur la recherche, la documentation et la publication des provenances (2019-2020)

• Acquisitions de la collection publique bâloise dans les années 1933-1945 (peintures et sculptures). Projet consacré à la recherche, la documentation et la publication des provenances (2016-2018)
(-> vers le projet)

• Accord dans l’affaire Curt Glaser
(-> vers l’accord)

Contact

Dr. Tessa Rosebrock, Responsable
[email protected]

Dr. Katharina Georgi,
Assistante de recherche
[email protected]

Lena Lehmann,
Assistante de recherche
[email protected]

Vanessa von Kolpinski,
Assistante de recherche
[email protected]