La collection du Kupferstichkabinett comprend environ 300 000 œuvres sur papier, du XVe siècle à l’époque contemporaine. Parmi celles-ci figurent des dessins, des aquarelles, des gravures et quelques photographies. En raison de leur sensibilité à la lumière, la durée d’exposition de ces œuvres est limitée. Ainsi, les chercheurs, étudiants et non-spécialistes doivent se rendre sur place, dans la salle d’étude, afin de les consulter.

C’est la raison pour laquelle les fonds les plus importants du Kupferstichkabinett seront progressivement visibles en ligne. L’objectif est de faciliter le travail de recherche scientifique et de rendre la collection accessible à un public plus large.

3 000 dessins du cabinet d’Amerbach et d’autres maîtres anciens européens du XVe au XVIIe siècle ont été sélectionnés pour ce projet de numérisation. Ils forment le cœur de la célèbre collection du Kupferstichkabinett dont les débuts remontent aux collections de Basilius Amerbach et Remigius Faesch. Certains de ces dessins ont fait l’objet d’études approfondies, notamment ceux de Hans Holbein le Jeune et d’Urs Graf. Cependant, jusqu’ici, tous les résultats n’ont pu être intégrés à la base de données et la qualité des images (si elles existent en format numérique) varie considérablement. Depuis septembre 2017, ces œuvres sont recataloguées et numérisées grâce au soutien de Helvetia Versicherungen, durant une période de trois ans.